Malgré que les innovations technologiques ont permis de baisser le prix des panneaux photovoltaïques, la facture d’une installation reste pourtant salée. À titre d’exemple, AB Services, expert en rénovation énergétique, estime qu’une installation de 3 kW peut coûter entre 7.000 et 9.000 euros. Problème, vous ne pouvez bénéficier ni de crédit d’impôt pour la transition énergétique de l’éco-prêt à taux zéro pour payer ces travaux. Seule une réduction de TVA 10 % pour une puissance ne dépassant pas les 3 kW en plus d’une prime à l’investissement introduite en 2017 prévue pour encourager l’autoconsommation avec revente de surplus.

Les avantages de l‘autoconsommation

Avoir sa propre installation électrique pour produire de l’énergie en autoconsommation présente de multiples avantages : outre la réduction de sa facture et sa dépendance à un réseau au bout du souffle, on utilise d’une énergie propre et abondante. En revanche, il faut bien étudier comment concevoir son projet pour adapter au mieux son installation. AB Services, expert en rénovation énergétique, estime la production d’environ 2.500 kWh par an pour une installation de photovoltaïque de 25 m2, soit l’équivalent de la consommation électrique d’une famille de quatre personnes.

Comment concrétiser votre projet ?

Tout d’abord, il est essentiel d’étudier en détail vos factures pour définir vos besoins, mais aussi de déterminer la capacité de production de votre maison. La performance de vos panneaux dépendra en effet de l’ensoleillement naturel de votre territoire et de l’orientation de votre toit, s’il est positionné plein sud et il n’y a pas d’ombre causée par des bâtiments voisins alors ce serait un atout majeur. En suite pour un résultat optimal, il est important que votre logement soit bien isolé, afin de pouvoir consommer un minimum d’électricité produite par les panneaux photovoltaïques. Si ce n’est pas le cas, commencez d’abord par effectuer les travaux nécessaires d’isolation.